Saturday, 17 April 2021, 4:03 AM
Site: UN Women Training Centre eLearning Campus
Course: UN Women Training Centre eLearning Campus (Home)
Glossary: Glossaire d'égalité de sexes
É

Égalité des sexes (égalité entre les hommes et les femmes)

Ce terme désigne l’égalité des droits, des responsabilités et des chances des  femmes et des hommes, des filles et des garçons. Égalité ne veut pas dire que les femmes et les hommes doivent devenir les mêmes, mais que leurs droits, responsabilités et opportunités ne dépendront pas du fait qu’ils sont nés hommes ou femmes. L’égalité des sexes suppose que les intérêts, les besoins et les priorités des femmes et des filles sont pris en compte, reconnaissant la diversité des groupes de femmes et d’hommes. L’égalité des sexes n’est pas un problème de femmes mais devrait concerner et associer pleinement les hommes et les femmes. L’égalité entre femmes et hommes est considérée comme une question de droits humains et une condition préalable, et un indicateur, d’un développement durable axé sur l’être humain.

Source: ONU Femmes, OSAGI Concepts and definitions

E

Emploi du temps

L’emploi du temps est une mesure importante des activités exercées par les femmes et les hommes dans leurs rôles productifs, reproductifs et communautaires. L’emploi du temps peut être mesuré par des enquêtes effectuées sur les activités exercées par des individus pendant une période de temps donnée (généralement un jour ou une semaine). Même si les enquêtes sur l’emploi du temps peuvent et ont été utilisées à des fins très diverses, la raison la plus courante de leur réalisation dans les pays en développement est de fournir une meilleure information sur le travail accompli par les femmes et les hommes et de souligner le temps passé sur des activités non rémunérées, qui sont souvent absentes des données de recensement ordinaire. Le travail non rémunéré, qui comprend le travail pour les autres, est considéré comme l’un des principaux facteurs contribuant à l’inégalité des sexes et à la pauvreté des femmes (Mohammed 2009).

Malgré les changements intervenus dans la participation des femmes au marché du travail, celles-ci continuent d’assumer la plupart des responsabilités ménagères: soins des enfants et des membres dépendants du ménage, préparation des repas et autres tâches ménagères. Dans toutes les régions du monde les femmes consacrent au moins deux fois plus de temps que les hommes aux travaux ménagers non rémunérés. Si l’on tient compte du travail non rémunéré, le nombre total d’heures de travail accompli par les femmes est supérieur à celui des hommes dans toutes les régions du monde (ONU 2010).

À bien des égards, l’analyse de l’emploi de la journée de 24 heures a marqué la fin de l’approche «femme et développement» et le désir d’inclure les femmes dans le processus de développement comme si elles n’y étaient pas déjà, et le début d’une approche sexospécifique qui a analysé de manière plus systémique les différences dans les existences des femmes et des hommes et la réalité.

Sources: Mohammed, Margaret (2009) Making invisible work more visible; gender and time use surveys with a focus in the Pacific and unpaid care work. Suva, Fiji: United Nations Development Programme Pacific Centre; United Nations, The World’s Women 2010, Trends and Statistics, UN, ST/ESA/STAT/SER.K/19

Termes connexes:

Travail salarié désigne le temps consacré aux activités productives pour lequel l’individu est rétribué en échange de son travail.

Travail non salarié désigne le temps consacré aux activités productives pour lequel l’individu ne reçoit pas de rémunération. Cette catégorie se rapporte essentiellement aux travaux d’entretien ménager et de soins, y compris les soins des enfants, et des personnes handicapées et âgées.

Activités non productives désignent les activités personnelles et récréatives comme l’apprentissage, les loisirs et l’hygiène personnelle. Les activités qui tombent dans cette catégorie ne relèvent pas des activités économiques.

Source: Gross, Jocelyn and Swirski, Barbara (2002). Time Use Surveys and Gender Equality.

É

Équité entre les sexes

La terminologie préférée au sein des Nations Unies est l’égalité des sexes plutôt que l’équité entre les sexes. L’équité entre les sexes implique un élément d’interprétation de la justice sociale, fondée généralement sur la tradition, la coutume, la religion ou la culture, ce qui porte souvent préjudice aux femmes. L’utilisation du terme «équité» pour la promotion de la condition féminine a été considérée comme inacceptable. À la conférence de Beijing de 1955 il a été convenu d’utiliser le terme «égalité».

Cette décision a été confirmée ultérieurement par le Comité de la CEDAW dans sa Recommandation générale 28: «Les États parties sont invités à employer exclusivement les notions d’égalité entre hommes et femme ou d’égalité de genre, et non pas celle d’équité dans le traitement des hommes et des femmes lorsqu’ils s’acquittent des obligations que leur fait la Convention. Cette dernière notion est utilisée dans certaines juridictions, où elle s’entend du traitement équitable de la femme et de l’homme en fonction des besoins de

chacun. Il peut s’agir d’un même traitement, ou d’un traitement différent mais considéré comme équivalent en termes de droit, d’avantages, d’obligations et de possibilités».

Source: ONU Femmes, OSAGI Concepts and Definitions, Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes (2010), Recommandation générale no. 28 sur les obligations fondamentales des États parties en vertu de l’article 2 de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes.