News from the Campus

L'approche de l’lntersectionnalité: Conversations avec des professionnels de la formation pour l’égalité des sexes

23 octobre 2017


3 semaines de dialogue en ligne pour penser l'interesectionnalité et sa pertinence dans l'égalité de genre

La Communauté de Pratique (CoP) du Centre de Formation d’ONU Femmes a invité à un dialogue virtuel durant trois semaines avec des experts de renom concernant le « quoi », le « pourquoi » et le « comment » de l’intersectionnalité dans la formation pour l’égalité des sexes.

L'échange a eu lieu jusqu'au 22 octobre. L'initiative comprenait un séminaire en ligne offert le 11 Octobre avec trois expertes reconnues: Sam Rankin, Coordinatrice d’Égalité intersectionnelle dans Equality Network (Royaume-Uni), Kirthi Jayakumar, Directrice de la Fondation Red Elephant (Inde) et Athena-Maria Enderstein, chercheuse dans l'Associazione Orlando (Italie).

«L’Intersectionnalité fait référence à la superposition de multiples identités sociales, aux formes de discrimination et d'exclusion sociale des structures de renforcement, qui créent des expériences uniques d'oppression », explique Kirthi Jayakumar, Directrice de la Red Elephant Foundation (Inde).

Concernant les défis, Jayakumar déclare que « le plus grand défi de l’Intersectionnalité aujourd’hui est le manque de compréhension. Les approches uniques et vagues qui catégorisent les identités en fonction d’un attribut sont dangereuses, parce que l'oppression n'est ni singulière, ni unidimensionnelle".

L'un des objectifs du webinaire et du dialogue de trois semaines a été de souligner l'importance de l'Intersectorialité dans la formation en Égalité de Genre. « Si nous ne prenons pas en compte l’intersectionalité, nous courons le risque de négliger les expériences, les besoins et les obstacles et parfois des situations que les gens peuvent avoir. Si cela n’est pas pris en compte, les services peuvent constater qu’ils ne peuvent pas faire face à ces problèmes complexes et dépensent donc une quantité disproportionnée de leur capacité à les traiter, par exemple dans le cas d'une demande urgente d'assistance d'un demandeur d'asile trans un vendredi après-midi. Ainsi, s'attaquer de manière intégrale à l'Intersectionalité rend les services plus efficaces pour tous », explique Ranking.

Les dialogues virtuels sont des discussions en ligne visant à promouvoir la discussion et le partage de bonnes pratiques et d'idées.

«Être en mesure de partager des idées et des connaissances sans avoir à accéder à des fonds ou à trouver du personnel pour voyager est un grand avantage. Le réseautage est essentiel pour progresser dans notre travail, en particulier en ce qui concerne l'Intersectionnalité », explique Sam Ranking.

«Les Dialogues Virtuels de la CoP sont l'exemple parfait d’Intersectionnalité dans la formation et les différentes perspectives de genre. Ils offrent aux participants une excellente occasion d'écouter des personnes du monde entier et d’avoir une vue d'ensemble des questions de genre sur la planète entière ", souligne Kirthi Jayakumar.